Les frais

FRAIS D'HOSPITALISATION

L’hospitalisation entraîne des frais qui se composent :
- d'un tarif de prestations (ou prix de journée) fixé par arrêté du Directeur de l’Agence régionale de Santé
- d'un forfait journalier fixé par arrêté ministériel, dont le montant est de 15 euros par jour depuis le 1er janvier 2018. Il correspond à une partie des frais «hôteliers» liés à l'hospitalisation : l'hébergement, la restauration et l'entretien des chambres
- d’un forfait de majoration pour chambre particulière de 42 euros, qui s’applique si vous avez signé le formulaire de demande de chambre particulière, que vous occupez effectivement une chambre individuelle et que le contrat que vous avez avec votre mutuelle couvre cette prestation.

Ces tarifs sont affichés dans les unités de soins, à la Direction de la Clientèle et sur le site internet de l’établissement : Tarifs au 31 juillet 2018

En règle générale, restent à la charge du patient ou de sa mutuelle 20% du prix de journée et le forfait journalier.

Toutefois, le montant qui vous est facturé dépend de votre couverture sociale et de votre situation. Pour toute information ou en cas de difficulté, vous pouvez vous adresser à l'assistante sociale de votre unité ou à la Direction de la Clientèle.

La Direction de la Clientèle est ouverte:

  • du lundi au vendredi de 8 h 30 - 16 h 45
  • ou téléphone 05 56 76 52 73

A la réception de votre facture, vous devrez régler la somme due à la Trésorerie de Cadillac.
Les frais d’hospitalisation sont facturables, y compris en cas d’hospitalisation sans consentement (cf Conseil d’Etat, 28 décembre 1992).
 

DOCUMENTS A PRESENTER LORS DE L'ADMISSION

La prise en charge des frais de séjour sera facilitée si vous remettez lors de votre admission les pièces suivantes:

  • carte vitale et son attestation
  • carte de mutuelle à jour
  • pièce d'identité ou livret de famille

D'autres documents peuvent vous être demandés pour faciliter votre prise en charge.

PERSONNE A PREVENIR

Au début de votre séjour, l'équipe soignante vous demandera de désigner la personne à prévenir en cas de transfert ou de difficulté. Cette personne peut être distincte de la personne de confiance.